Acheter un tapis

Les tapis

Qu'est-ce que le tapis?

Le tapis est un recouvrement de sol textile mou produit par l’orientation permanente de fibres synthétiques ou naturelles en un substrat.

La surface du tapis est désignée sous le nom de velours et elle peut être coupée ou bouclée, ou un mélange des deux selon le cas. De nombreuses méthodes de fabrication permettent d’arriver à cette fin.

Divers systèmes d’endos sont disponibles pour stabiliser le produit et peuvent être spécifiques à l’utilisation finale du tapis.

Lorsqu’on parle de tapis, on fait généralement référence aux produits broadloom, qui sont disponibles en diverses largeurs et dont l’installation est permanente mais, par contre - à toute fin pratique - enlevable.

Les carpettes sont des tapis simplement déposés sur le sol, traditionnellement plus petits que les dimensions de la pièce.

Le tapis offre une excellente valeur et des avantages d’ordre général, notamment la sécurité, la beauté esthétique, le confort sous les pieds, les facteurs d’isolation, l’absorption sonore et même certains avantages liés à la santé respiratoire.

Une courte histoire de tapis

Les tapis ont été produits et utilisés comme ameublements de maison depuis des milliers d’années. Leur usage a évolué, passant d’un simple recouvrement de plancher ou d’entrée qui servait à protéger les peuples nomades contre le froid, aux biens les plus précieux des rois et des nobles, qui les considéraient comme des signes de richesse, de prestige et de distinction.

Au début, les procédés de fabrication étaient extrêmement coûteux sur le plan des efforts humains voués au traitement des fibres et des fils, à la teinture sur fil et au nouage à la main de courtes longueurs parmi les fils de renfort disposés sur les cadres.

Les tapis tissés sont aussi apparus tôt dans l’histoire humaine. De par leur nature, les tapis tissés sont moins coûteux que les tapis noués. Leur production exige les mêmes efforts quant au traitement des fibres et des fils. Cependant, comme le simple tissage a permis d’éliminer le procédé extrêmement laborieux du nouage, les tisseurs de tapis ont fabriqué de bons produits à un prix  considérablement moindre, en vue de servir un plus vaste segment de population.

L’avènement de la mécanisation du filage et du tissage en Europe au 18e siècle a permis de réduire le coût des tapis tissés, ouvrant ainsi la voie à l’accroissement de la consommation de tapis en Europe et en Amérique du Nord. On a continué à produire des carpettes et des tapis noués à la main sur une échelle limitée, afin de servir le marché de produits de luxe.

Le produit le moins coûteux du spectre des recouvrements de sol mous était le tapis crocheté à la main. Ce style de tapis, l’ancêtre de la moquette touffetée, pouvait être fabriqué par les consommateurs pour leur propre usage dans leurs temps libres, à partir de matériels de ré-emploi sans avoir à débourser de grandes sommes.

Entre le milieu du 18e siècle et le milieu du 20e siècle, le marché en Amérique du Nord offrait trois catégories de recouvrement de sol mou : les produits de luxe noués à la main, les tapis tissés mécaniquement et les tapis crochetés à la main. Le marché traditionnel a persisté jusqu’à il y a cinquante ans, époque où il a été dramatiquement transformé par l’introduction du tapis touffeté à la machine.

Le tapis toufetté, à l’instar du tapis crocheté à la main qui l’a précédé, exige un simple endos (à l’origine en jute) et un approvisionnement en fils « d ‘endroit » qui forment le velours. La machine à touffeter le tapis, n’étant pas entravée par les limites de largeur et de vitesse du tissage au métier, offrait un plus grand potentiel en matière de productivité et de valeur pour le consommateur que tout autre système de fabrication de tapis utilisé avant 1950.

La nouvelle industrie, appuyée par le progrès technologique rapide, a entrepris la production d’excellents tapis touffetés, tout en réduisant leur coût. Les nombreux types de fibres synthétiques développés depuis la Deuxième Guerre mondiale ont apporté propreté et productivité aux usines de fabrication de tapis de la nouvelle industrie.

Dans un marché qui prend rapidement de l’expansion, les filés traditionnellement utilisés dans les tapis ont perdu du terrain, au fur et à mesure que la technologie offrait de nouveaux avantages sous forme de filaments continus gonflants (BCF). Les fabricants de tapis ont commencé à aller de l’avant, dans le cadre d’une tendance née au Canada et en Belgique vers les années 1970. Plusieurs entreprises au sein de l’industrie canadienne fabriquent maintenant une quantité importante de filaments continus gonflants qu’elles utilisent pour la production du tapis velours ou touffeté.

Pendant que ces avancées se produisaient dans le domaine des matériels, la vitesse des machines à touffeter est passée de 200 cycles par minute dans les années 1950, à 2 000 cycles par minute aujourd’hui. Par conséquent, l’industrie a été en mesure de réaliser des améliorations exceptionnelles dans le secteur de l’économie de production et de la performance de produit. Les résultats ont été remarquables sur les plans de l’apparence, la fonctionnalité et la rentabilité des revêtements de sol destinés aux édifices commerciaux et institutionnels, aussi bien qu’à nos maisons.